Entretien avec Jacques d’Anchald, fondateur de GCM (Global Career Management)

Publié le 12 mars 2018

 

 

Nous avons rencontré Jacques d’Anchald, fondateur de GCM, cabinet d’Up-placement ® et de pilotage de carrière, coaching et formation de coachs au management centré sur la personne.

Forgée en 40 ans de pratique, sa philosophie est de transformer chaque « crise ou virage de carrière» en opportunité de croissance.

 

 

 

Pourquoi avoir créé GCM (Global Career Management)?

 

En 1983, j’ai introduit l’executive search et l’outplacement dans le Nord.

Il y avait à l’époque uniquement deux cabinets d’outplacement en France, soit environ une dizaine de consultants.

En 1987, après 17 ans d’expérience terrain dans quatre groupes majeurs, j’ai pris un virage professionnel qui m’a amené à m’intéresser aux PME et à constater que lorsque l’on était en transition de carrière, on manquait d’éléments pour la faciliter.

J’ai pris une année sabbatique et je me suis formé à l’accompagnement personnel et à la relation d’aide en France, en Belgique et au Québec.

J’ai alors décidé de créer mon cabinet d’outplacement sur la base des méthodes en vigueur.

De l’outplacement j’ai ensuite évolué vers l’Up-placement®. Avec l’expérience enrichie de mes formations, je me suis rendu compte qu’on perdait beaucoup de temps, qu’on se trompait de direction et qu’il était possible d’aller rapidement à l’essentiel en répondant d’emblée à la question : « Que veux-tu faire ? » C’est en 2003 que le concept d’Up-placement® a pris forme, consistant à transformer un demandeur d’emploi en offreur de services.

Depuis plus de 30 ans, j’apporte aux cadres et dirigeants les savoirs et actions nécessaires pour trouver l’emploi de leur rêve, avant et après une séparation professionnelle.

 

 

Quelle est la mission de GCM ?

 

Notre mission est de permettre de « révéler le leader qui est en vous ».

Cela se fait par des accompagnements en interne de cadres dirigeants et par du coaching de transition pour trouver un nouvel emploi.

A Hong Kong, je propose quelque chose qui n’est pas (ou peu) proposé aujourd’hui : faciliter les retours d’expatriation.

Il y a un vrai besoin et je le constate depuis 30 ans avec mes clients : nombreux sont les retours d’expatriation qui se passent mal. Très souvent, il s’agit de cadres qui ont acquis une certaine autonomie, un certain savoir-faire mais qui ne rentrent plus dans les « cases habituelles ».

 

 

En quoi votre approche est elle différente d’un coaching professionnel “standard”?

 

Notre approche est principalement centrée sur la personne. Le principe est que nous avons la plupart du temps les réponses en nous, le rôle du coach est « d’accoucher » la personne des réponses qu’elle a en elle.

L’énergie de la démarche, c’est la communication centrée sur la personne et non sur le problème. Nous n’avons pas besoin de nous occuper du problème pour trouver la solution. C’est un changement de perspective qui vous accompagnera tout au long de votre brillante carrière.

De la même manière, on ne s’intéresse pas aux explications du passé. Ne pas rabâcher le passé mais aller directement à la solution est une originalité qui permet de gagner un temps considérable.

J’utilise une méthode de questions ouvertes, de questionnement des tripes pour nommer les sensations et susciter un fonctionnement plus harmonieux. Nous sommes pour l’ouverture et non l’enfermement à travers des grilles de lecture. Dans les formations de coaching, nous étudions bien le schéma de la personne. Il est important d’être conscients de la façon dont nous sommes fabriqués, et précisément quelles sont nos cinq instances (tête, cœur, corps tripes, âme) et le rôle de chacune. Cela nous permet  de devenir plus humains et efficaces.

 

 

Quelle est votre passion ? Votre vocation ?

 

Ma passion c’est la liberté, ce qui fait que je travaille beaucoup à la libération de l’entreprise, des cadres et dirigeants. On peut appeler ça l’autonomie.

Ma vocation est l’humanisation de l’entreprise qui passe par l’humanisation des relations humaines.

 

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur l’Up-placement®?

 

Cette approche consiste à transformer un demandeur d’emploi en offreur de services. Le travail de conception d’un projet professionnel et d’énumération des compétences a été remplacé par l’élaboration et la définition d’une offre de services et la formalisation de réalisations professionnelles marquantes. Le demandeur ou quémandeur d’emploi devient réellement un offreur de services intéressants pour le marché. On ne fait pas des entretiens de recrutement mais des entretiens de business. On passe ainsi d’une méthodologie centrée sur soi et son projet professionnel à une méthodologie centrée sur les attentes du marché et l’offre de services qu’on lui présente.

Je propose de prendre tout à l’envers par rapport a ce qui se pratique actuellement, je vous propose d’être le recruteur de votre futur patron et de vos futurs clients!

 

 

Quel est le secret d’un retour d’expatriation réussi ?

 

Il faut prendre la totale initiative de ce que l’on va devenir et ne pas compter sur les autres pour le faire à notre place ; par contre, on peut compter sur les autres, amis, complices ou coachs, pour nous aider à le faire. Savoir ce que l’on veut est primordial.

 

 

Quelles sont vos actualités?

 

J’ai mis à disposition en ligne un guide pour les expatries à Hong Kong. Vous pouvez le télécharger ici : https://gcm-france.lpages.co/hongkong-france/

Je suis en train de finaliser un programme en ligne, Inventez votre emploi, qui rendra publique toute la méthode de l’Up-placement®. Ce programme pourra être acheté et téléchargé en format électronique depuis notre site internet.

Enfin, je serai à Hong Kong au début du mois de mai afin de rencontrer les expatriés. Nous organiserons avec l’UFE Hong Kong & Macao une conférence exclusive où je livrerai les stratégies et plans d’actions qui ont fait leurs preuves. Je vous donnerai les clés et les outils pour inventer votre nouvelle étape professionnelle à la hauteur de vos talents !

 

Propos recueillis par Céline Chou

 

Pour plus d’informations :

jdanchald@gcm-france.com

www.gcm-france.com