Coronavirus : réunion au consulat avec les associations

Publié le 28 février 2020

Le consul général de France à Hong Kong et Macao a organisé une réunion avec les présidents des associations françaises le jeudi 27 février pour échanger sur la crise actuelle. Voici les points à retenir.

 

 

 

Point sanitaire et organisation du consulat

 

  • La priorité de l’Etat français est la santé de tous nos compatriotes dans le monde.
  • Le nombre de cas de Coronavirus à Hong Kong reste stable, et aucun cas dans la communauté française.
  • La situation change vers une diffusion internationale du virus
  • Hausse des inscriptions au consulat : 200 de plus qu’en septembre 2019, pour un nombre total de 14.175 inscrits.

Pour vous inscrire au registre des Français de l’étranger : https://hongkong.consulfrance.org/Inscrivez-vous-au-Consulat

  • Il est vivement recommandé de vous inscrire au registre afin de pouvoir être contactés en cas d’urgence, ainsi que de recevoir les informations essentielles telles que le service de télémédecine mis en place par le consulat.
  • Des départs ont lieu, mais aucun chiffre fiable ne peut être avancé. Peu de demandes de radiation sont reçues par le consulat ; le départ de beaucoup de familles étant temporaire ou pour une durée incertaine.
  • Certificats de radiation : le consulat délivre des certificats de radiation sur simple demande.

Il n’est cependant pas possible d’obtenir un certificat de radiation et de rester inscrit au registre du consulat.

  • Le consulat reçoit trop d’appels sur le numéro de permanence destiné aux urgences, pour des questions qui relèvent d’interrogations médicales. N’utilisez pas ce numéro pour ces questions, mais utilisez le service de téléconsultation de médecine générale et de soutien psychologique mis en place par le ministère spécialement à cet effet : +33 1 55 92 26 67.

Dès le contact avec la plateforme, un rendez-vous est proposé dans un délai allant d’une à quatre heures. La plateforme médicale vous rappellera afin de vous éviter de supporter les frais de la communication téléphonique. Vous devez utiliser un code PIN qui est envoyé à tous les inscrits au registre du consulat.

  • Le consulat reste ouvert et les personnes avec un nourrisson peuvent être accueillies en priorité et même en dehors des horaires prévus (l’après-midi).
  • Visas pour helpers : Toutes les infos au sujet du visa pour helpers sont sur le site France Visas : https://france-visas.gouv.fr/web/france-visas/accueil

Le consulat est trop sollicité par des personnes ne lisant pas suffisamment le site et qui se rendent au consulat avec des dossiers incomplets. Les agents du consulat n’ont pas le droit d’aider à la constitution d’un dossier, c’est illégal.

Attention aux voyages organisés pour des mineurs avec uniquement avec une helper pour accompagner : bien vérifier que tous les documents sont mis à leur disposition, et que la personne en charge sera en capacité de gérer les imprévus.

Attention les visas sont pour 90 jours sur une période de 180 jours, ce qui signifie que si 90 sont utilisés en cette période, il ne sera pas possible de redemander un visa pour cet été.

  • Dans ses recommandations, le ministère ne fait plus de distinction entre la Chine continentale et Hong Kong et Macao.
  • Quarantaine en France pour les passagers venant de Chine : aucune quarantaine n’est imposée en France, et le consulat n’a à ce jour aucune indication que la mise en place d’une obligation de quarantaine serait en train de se préparer.
  • Aide aux entrepreneurs : le consulat fait du lobbying afin d’activer les leviers possibles pour faire diminuer les loyers, qui restent la principale préoccupation des entrepreneurs.

Des dispositifs français via le ministère, Business France, la chambre de commerce, les associations, pourraient être étudiés.

  • Le consulat remercie les associations françaises pour le maintien d’événements conviviaux permettant à la communauté de mieux traverser cette crise, la santé mentale de nos compatriotes étant aussi importante.
  • Organisation du 14 juillet : le consulat soutient toujours l’organisation d’un événement public pour le 14 juillet, le jour-même ou le weekend.

 

Situation scolaire

 

  • Il faut respecter les consignes des autorités locales. Aucune action de lobbying de la part du consulat ne se fera au sujet des décisions des autorités hong-kongaises sur la fermeture des écoles.
  • Cependant le consulat fait le maximum pour avoir des informations claires au sujet des dates de fermeture des écoles. A ce jour, rien n’indique que le gouvernement hong-kongais ait d’autre objectifs que la date du 20 avril pour la reprise des écoles.
  • Sur la plupart des préoccupations des Français de Hong Kong adressées à l’UFE, le consulat n’a aucun pouvoir et ne peut pas se substituer à la direction des établissements scolaires.
  • Sur la situation scolaire, la priorité du consulat est que tout se passe bien, en particulier au LFI en cette année de transition du conventionnement vers le partenariat, avec le moins de problèmes et tensions possible.
  • Nombre de cours en visio-conférence : c’est un choix de la filière française du LFI de ne pas faire tous les cours en visio, afin de ne pas surcharger les élèves en quantité d’heures en visio devant l’écran. C’était un préalable précisé dès le début.
  • Les visio-conférences ne sont pas enregistrées, afin de protéger les élèves, les familles, et la liberté pédagogique des enseignants.
  • Scolarisation en France : se présenter aux établissements dès l’arrivée en France, et ne pas attendre 14 jours en pensant que la date du billet d’avion prouvera automatiquement une durée de quarantaine.
  • Souhait du consulat : reprise le 20 avril de 100% des classes du LFI (et non pas par paliers)
  • Frais de scolarité : tous les établissements scolaires sont impactés, et le budget du LFI n’a pas encore été voté. Cependant des négociations sont en cours pour des remboursements sur les frais annexes : transport, cantine.
  • Tous les examens du LFI sont maintenus.
  • Le port du masque par chaque étudiant sera nécessaire au moment de la reprise scolaire.

 

 

Elections consulaires

 

  • Le consulat encourage la communauté française à voter lors des élections consulaires de mai 2020.

Pour vérifier votre inscription sur la Liste Electorale Consulaire : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/services-en-ligne-et-formulaires/ISE

  • 4 postes de conseillers des Français de l’étranger sont à pourvoir pour Hong Kong et Macao.
  • 3 modes de vote possibles : à l’urne, par procuration, et par Internet.
  • 2 bureaux de vote à l’urne seront installés au consulat. Aucun bureau ne sera installé à Macao, cependant des tournées consulaires seront organisées notamment afin de recueillir les procurations.
  • En cas de manifestations à Admiralty le jour du vote à l’urne le dimanche 17 mai, une réorganisation d’urgence des bureaux de vote pourrait être possible au Lycée Français.
  • Le vote à l’urne est indispensable pour la validité du scrutin. Une élection ne peut pas être valide si elle a lieu uniquement par Internet.
  • La période de dépôt des candidatures auprès du consulat est du 2 au 8 mars, avec le weekend du 7 et 8 mars inclus.
  • Les candidats se rendent au consulat sans rendez-vous pour déposer leurs listes, reçoivent un récépissé provisoire, puis un récépissé définitif sous deux jours.
  • Le consulat ne pourra pas mettre ses locaux à la disposition des candidats pour la tenue de réunions électorales, du fait de la situation actuelle mais aussi car des travaux sont prévus.
  • Informations du ministère sur ces élections : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/services-aux-francais/voter-a-l-etranger/elections-des-conseillers-des-francais-de-l-etranger-et-des-delegues/

 

 

Communiqué de l’UFE Hong Kong et Macao

 

Chers amis,

 

C’était une excellente initiative de la part de notre consul général et de toute l’équipe du consulat d’organiser une réunion avec les associations représentatives de la communauté française.

Dans ces moments difficiles, il est essentiel d’échanger et de communiquer.

3 points essentiels étaient à l’ordre du jour : les questions de santé, la scolarité, et les élections consulaires.

Les points essentiels à retenir sont listés ci-dessus.

Nous remercions toute l’équipe du consulat pour le travail accompli pendant cette crise. A noter que leur activité est plus importante avec davantage de personnes reçues chaque jour. Notre consulat reste ouvert aux horaires normales, ce qui n’est pas le cas de tous les consulats à Hong Kong.

Des mesures sont prises pour faciliter l’accueil de ceux qui en ont le plus besoin, comme ceux qui viennent au consulat avec un nourrisson.

Pour toutes les familles qui font des demandes de visa pour amener les helpers en Europe, consultez bien le site France Visas qui est très complet et contient toutes les informations nécessaires pour préparer votre dossier et éviter de vous rendre au consulat avec un dossier incomplet.

Au sujet de la scolarité, la plupart des questions sont du ressort des établissements, et non du consulat. La principale préoccupation du consulat est que tout se passe bien en cette année de transition. Beaucoup de points de vue divergent dans la communauté française et expatriée de manière générale. Nous devons éviter les conflits et tensions.

Certains parents ne remettraient pas leurs enfants à l’école, même si l’école reprenait maintenant.

Certains parents se préoccupent des frais de scolarité du LFI, en pensant qu’ils peuvent augmenter vu que le lycée français passe en partenariat et est responsable de ses propres dettes, sans soutien financier de l’Etat français. En d’autres termes, la dette du LFI est la dette des parents d’élève. J’ai relayé vos préoccupations, mais il est trop tôt pour tirer des conclusions. Le budget n’a pas encore été voté.

L’important est aussi de préparer la reprise des écoles à 100% dès que possible, et non par paliers comme c’était le cas à l’époque du SRAS.

 

Au sujet des mesures mises en place par la France, le ministère ne fait plus de distinction entre la Chine et Hong Kong et Macao. C’est un choix. Des recommandations sont émises, mais elles restent des recommandations et non des obligations. Libre à chaque institution, entreprise, école, compagnie aérienne, de prendre ses propres dispositions.

Certains Français de Hong Kong m’ont fait part de leur inquiétude quant à la possibilité de quarantaine de tous les passagers à l’arrivée en France, en provenance de Hong Kong. Ce n’est à l’heure actuelle pas le cas, et après consultation du consulat, il n’y a à ce jour aucune information indiquant que de telles mesures se préparent à se mettre en place.

Attention aux informations qui circulent, d’une part qui peuvent être fausses, et d’autre part qui peuvent être exagérées et qui alimentent inutilement des peurs. Je pense que la peur et la panique peuvent faire plus de mal que le virus lui-même. Certains médecins commencent à parler de santé mentale, au-delà de notre santé physique. J’adhère totalement à ces propos du docteur Borwein :

« Les effets sur la santé mentale sont jusqu’à présent l’impact le plus grave de cette épidémie. Les fermetures d’écoles, l’annulation de nombreux événements, le travail à domicile, l’isolement et l’incertitude quant à la manière et à la fin de cette situation créent une atmosphère de peur et de tristesse qui pèse sur de nombreuses personnes. Surtout après les mois de protestations que nous avons eu auparavant. »

Source : « Interview Exclusive sur COVID-19 avec Dr. Sarah Borwein, Experte du SRAS » https://admedilink.hk/fr/coronavirus-covid-19-dr-sarah-borwein-experte-sras/

 

Je dois me rendre à Paris pour l’Assemblée Générale de l’UFE Monde le 14 mars, qui coïncide traditionnellement avec la semaine de l’Assemblée des Français de l’étranger.

J’espère tout naturellement que les vols seront maintenus, ainsi que tous les événements.

Cependant, les annulations sont tout à fait compréhensibles. Je pense que l’important est de s’adapter. A Hong Kong, nous avions une conférence sur les retraites prévue le 25 mars. Celle-ci vient d’être modifiée pour se faire en webinaire, le 26 mars.

 

Enfin, la crise actuelle ne doit pas monopoliser l’actualité et nos préoccupations. Les Français de l’étranger sont appelés à un exercice démocratique qui sera un vrai test. Un exercice pour les électeurs, que nous appelons à se mobiliser pour faire vivre notre modèle démocratique. Nous sommes à ma connaissance le seul pays dans le monde avec des élus représentant les compatriotes à l’étranger. Ce qui est acquis ne l’est pas forcément pour toujours. Pourquoi maintenir les postes d’élus des Français de l’étranger, si très peu de nos compatriotes s’y intéressent ?

Ces élections sont aussi un exercice démocratique pour les candidats, sans qui la démocratie ne pourrait fonctionner. La semaine prochaine, les candidats aux postes de conseillers des Français de l’étranger déposeront leurs candidatures auprès des consulats ; nous leur souhaitons tous bonne chance.

N’oubliez pas que l’inscription au registre des Français de l’étranger est plus que jamais importante. Elle vous permet de recevoir les communications essentielles du consulat, notamment sur les mesures de sécurité. En cas d’urgence, le consulat peut vous joindre ainsi que vos proches.
Vous pouvez vous inscrire tout simplement par Internet.

 

A très vite !

Amicalement

Marc Guyon
Président de l’UFE Hong Kong & Macao
Administrateur de l’UFE Monde