L’UFE et l’apolitisme

Publié le 30 décembre 2021

L’UFE et l’apolitisme

 

J’ai échangé ces derniers jours avec quelques personnes m’ayant reproché un engagement politique public, arguant que l’engagement public du président de la représentation pouvait semer la confusion avec une prise de position officielle de la représentation UFE et de toute son équipe.

D’autre part, j’ai aussi été critiqué pour une communication trop importante lors des élections consulaires de mai 2021, ayant a priori trop incité les électeurs à aller voter, arguant qu’il faut laisser à chacun la liberté d’aller voter ou non.

 

Les membres de l’UFE sont libres, à titre personnel, de se présenter et de faire campagne sous l’étiquette de leur choix

 

La question de l’apolitisme de l’UFE se pose depuis longtemps. Tout réside dans la définition de l’apolitisme. L’UFE est apolitique car elle ne soutient ni ne combat aucun candidat, liste, ou parti politique.

Cela ne signifie pas que l’UFE interdit à ses membres de s’engager.

Partout dans le monde, des présidents d’UFE s’engagent publiquement, à titre personnel, sans engager leur représentation et leurs équipes. De même, plusieurs parlementaires représentant les Français de l’étranger, de différentes sensibilités politiques, sont membres de notre association. Ces différences sont bienvenues, car l’UFE est représentative de la population des Français de l’étranger.

« L’Union des Français de l’Etranger, association reconnue d’utilité publique, est à l’origine de tous les droits qui ont été reconnus aux Français de l’étranger, y compris celui de voter et d’être représentés dans nos institutions politiques nationales. L’UFE peut être fière du résultat de son action, qui a abouti au fait que la France est sans doute le pays qui soutient le plus ses ressortissants à l’étranger.

De par ses statuts, et parce qu’elle représente tous les Français, au-delà de leurs différences d’opinion, l’UFE ne soutient aucun parti ni aucune liste de candidats aux élections consulaires. Ses membres sont naturellement libres, à titre personnel, de se présenter et de faire campagne sous l’étiquette de leur choix. Je les félicite de leur engagement. »

Source : Message du président de l’UFE, François Barry Delongchamps : https://ufe.org/article-a-la-une/elections-consulaires-message-du-president-de-lufe/

 

L’UFE appelle les électeurs à aller voter

 

L’UFE ne se mêle pas de la politique, cependant l’UFE ne reste pas neutre dans la défense des intérêts des Français de l’étranger. Un très bel exemple concerne l’annulation des motifs impérieux pour les Français de l’étranger lorsqu’ils rentrent en France, confirmée définitivement par le conseil d’Etat le 28 décembre 2021 : https://www.ufehongkong.hk/8814/suspension-des-motifs-imperieux-aupres-du-conseil-detat-decision-definitive/

Par ailleurs, l’UFE étant à l’origine de la plupart des droits des Français de l’étranger, elle soutient le processus démocratique et appelle les électeurs à exercer leur droit de vote.

« Au-delà de leurs différences politiques, les Français de l’étranger doivent donc mettre à profit ces élections consulaires pour se faire entendre. Je vous appelle à voter nombreux, car si vous ne prenez pas part aux décisions qui vous concernent, ces décisions seront prises sans vous. Votez en conscience. Votez pour les candidats que vous jugez dignes de votre confiance parce qu’ils vous représenteront avec dévouement et compétence. »

Source : Message du président de l’UFE, François Barry Delongchamps : https://ufe.org/article-a-la-une/elections-consulaires-message-du-president-de-lufe/

 

Le cas de la représentation de Hong Kong

 

L’UFE Hong Kong est une représentation de l’UFE, elle n’échappe donc pas à la règle. Partout dans le monde, des membres de notre belle association, quelle que soit leur position, y compris celle de président(e), s’engagent, à titre personnel, dans des élections ou dans la vie politique en exerçant certaines responsabilités.

Ainsi, j’ai à cœur de défendre l’apolitisme de l’UFE via la tolérance des divers engagements politiques de ses membres, dans le respect des statuts de notre association et des décisions prises par le conseil d’administration de l’UFE Monde.

J’ajoute qu’aucune position ne doit être considérée proscrite, car si l’UFE ne soutient aucun candidat, elle n’en combat aussi aucun. Bien que je comprenne que certaines prises de position puissent faire réagir plus que d’autres, il ne serait pas approprié de considérer que le président d’une représentation UFE a le droit de soutenir certains candidats mais pas d’autres.

En conclusion, tout membre de l’UFE Hong Kong et Macao, quel que soit son rôle au sein de la représentation, a le droit de s’engager, publiquement ou non, pour le candidat ou le mouvement politique de son choix, dans la mesure où il le fait à titre personnel, et n’engage pas l’UFE dans ses activités politiques.

 

Marc GUYON

Président de l’UFE Hong Kong et Macao

29/12/2021